EN FR

UNIR NOS VOIX, RELIER NOS EXPÉRIENCES

UNIR NOS VOIX, RELIER NOS EXPÉRIENCES

UNIR NOS VOIX, RELIEZ NOS EXPÉRIENCES

Pour défendre collectivement nos droits
à enfanter dans l’autonomie

PRÉSENTATION DE LA DÉMARCHE DE PLANIFICATION STRATÉGIQUE

25 ans, tout un cycle !

C’était en 1995, il y a vingt-cinq ans déjà, que des femmes, initialement réunies en groupe d’usagères de la Maison de naissance Côte-des-neiges, ont décidé d’unir leurs voix à d’autres militantes de partout au Québec afin de revendiquer ensemble le droit d’enfanter dans l’autonomie.

Elles se mobilisaient alors pour la pérennisation des maisons de naissance au-delà des projets pilotes en cours, afin que toutes puissent accéder à des services sage-femme couverts par l’assurance maladie du Québec. En 2000, elles obtenaient, aux côtés des sages-femmes et d’autres actrices du milieu communautaire pour l’humanisation des naissances, une avancée législative majeure : celle d’un cadre légal permettant aux sages-femmes de s’organiser au sein du réseau public de santé au Québec et ainsi d’offrir des services couverts par la RAMQ à la population. 

Relier nos expériences pour relever les défis

Vingt-cinq ans plus tard, à force de mobilisations aux côtés de leurs alliées, c’est tout un mouvement pour l’autonomie dans la maternité et l’accouchement naturel qui s’est déployé et les services sage-femme sont de plus en plus accessibles. Pour autant, les défis ne vont pas en s’amenuisant.
Qu’il s’agisse de défis persistants comme les violences obstétricales et gynécologiques, l’accès aux services de sage-femme pour les populations en régions éloignées ou encore pour les femmes et personnes à statut précaire… ou de défis liés à une prise de conscience des réalités spécifiques des populations marginalisées telles que les femmes en situation de handicap, les personnes racisées, les familles LGBTQ+, les personnes trans et non binaire… les raisons de se mobiliser collectivement pour défendre nos droits à enfanter dans l’autonomie ne manquent pas.

Unir nos voix pour les porter plus haut

Les militantes fondatrices de notre mouvement ont oeuvré à la rédaction de la définition d’une maison de naissance en collaboration avec les  institutions sage-femme, qui reconnaissent donc que “la participation des parents (…) est le fondement même du caractère communautaire d’une Maison de naissance.” C’est ainsi que des groupes de parents se sont formés dans chacune des maisons de naissance. Vingt-cinq ans plus tard, si les réalités de nos groupes locaux sont diverses, isolées dans leurs régions, avec souvent peu de moyens, nous rencontrons partout des difficultés à maintenir la mobilisation.  Plus que jamais, nous ressentons le besoin de nous relier, nous entraider, nous sentir plus fortes ensemble afin de porter plus loin et plus haut nos voix !

Un financement pour notre mouvement

Vous pouvez imaginer notre joie et notre fierté quand, en février 2020, après tant d’années d’efforts, nous avons appris que nous obtenions enfin un financement annuel récurrent de 120 000$ par le SACAIS (Secrétariat à l’action communautaire autonome et aux initiatives sociales). Depuis 25 ans, notre mouvement survit uniquement par la force du bénévolat, des dons et de subventions ponctuelles. Ce financement est une reconnaissance bien méritée de notre action et un soutien important pour le renforcement de notre mouvement.

 

C’est ainsi que nous nous sommes mobilisées, et cela malgré le contexte de pandémie, pour recruter une chargée de projet dont la mission était de réunir les conditions à la mise en œuvre d’une permanence pour notre organisation. À peine quelques mois plus tard, nous avions un local, des outils de communication renouvelés, une équipe permanente recrutée et du matériel de travail. Nous avons parallèlement collaboré à la sortie du site internet «Accoucher en temps de pandémie» et rédigé un rapport de la situation, des besoins et des attentes des groupes de parents partout au Québec. Quel chemin parcouru en quelques mois !

Tisser collectivement le fil conducteur des actions à venir

Nous vivions une année très spéciale pour notre mouvement ! Cette nouvelle réalité ouvrait le champ des possibles, tellement de possibles que nous pouvions nous y perdre. C’est pourquoi les administratrices ont décidé de solliciter le soutien de consultantes pour nous accompagner dans une démarche de planification stratégique.

Notre objectif dans cette démarche était que chacune des personnes impliquées directement ou indirectement dans le mouvement ait la possibilité de s’exprimer, de partager son expérience afin qu’ensemble, nous tissions le fil conducteur de nos actions collectives à venir.

Unissons nos voix, relions nos expériences !
Aller au contenu principal